Abonnez-vous à la revue En Question

Une double mission : analyser pour s’engager et trouver du sens

En Question se donne une double mission : faire émerger la motivation à prendre ses responsabilités chez chaque citoyen et ouvrir un espace de réflexion et de recul afin de donner sens à nos engagements et nos actions.

En Question s’adresse aux personnes qui désirent questionner le sens de ce que nous vivons et qui souhaitent s’engager au quotidien pour construire des voies de sortie aux crises que nous traversons. Notre revue éclaire les questions de société avec le recul d’une analyse de temps long.

Dans ses articles, ses interviews, ses portraits, En Question offre des pistes pour penser ensemble notre besoin de sens et nos aspirations de justice sociale. Par son contenu, la revue nous fait poser le regard sur des lieux où ces deux formes d’engagement cohabitent. Inspirée par la tradition jésuite, En Question défend les valeurs d’entraide, de solidarité, d’égalité, de tolérance, de soin pour l’environnement, de bien commun. 


La revue En Question est trimestrielle. L’abonnement est de 15 € par an (hors Belgique : 20 € ) à verser au compte IBAN : BE33 5230 8091 4546 / BIC : TRIOBEBB du Centre Avec. Prix de la revue au numéro : 5 € (+ frais de port). L'abonnement numérique est de 5 € par an. 

Voici la liste de tous les numéros.
 
Pour vous abonnez, remplissez les champs ci-dessous! Merci!

Notre trimestriel

Dossier : Chrétiens et Musulmans - Les défis d'une cohabitation

Nos évènements

  • Appelés à la conversion écologique

    Une lecture de Laudato Si’, les 20 octobre, 10 et 24 novembre 2018 de 9h30 à 12h30

    20 Octobre 2018

    9h30-12h30

    Trouver/retrouver une relation juste avec notre environnement, en apprécier le sens, réfléchir sur notre style de vie et sur nos idéaux ainsi que sur nos engagements.

  • Les ‘family units’ - Atelier à RiveEspérance

    Animé par Baudouin Van Overstraeten.

    3 Novembre 2018

    14h00 - 15h30

    L’unité de la famille est un droit fondamental; et les familles avec enfants mineurs ne devraient jamais être détenues, car la vie familiale n’est pas possible en détention. Et pourtant le gouvernement belge vient d’ouvrir près de l’aéroport de Bruxelles des « maisons familiales » pour y enfermer des familles migrantes en vue de leur éloignement. Une campagne citoyenne vise à sensibiliser sur la primauté de l’intérêt de l’enfant, dont la place n’est jamais en détention, pas même en raison du statut migratoire de ses parents.

Inscrivez-vous à la newsletter

Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez périodiquement nos actualités