Programme 2017

Programme :

Le certificat compte 35 séances. En 2017, il sera articulé autour de 7 blocs thématiques. Une mise en commun clôturera chaque bloc thématique et est animée sur base d'une méthode créative, principalement le théâtre action. 

Certificat interuniversitaire en Analyse sociale et développement d'alternatives en contexte socio-professionnel

 

1. Systèmes économiques et place du travail

Quelle place pour le travail dans nos sociétés ? Quelles évolutions historiques ? Quelles sont les spécificités du néolibéralisme ? Quelles alternatives économiques existet-il ? Quelles sont leurs caractéristiques ? Perspectives économiques et sociologiques.

  • 13/01 - Séance d'ouverture : présentation de la formation, questions/réponses et drink
  • 20/01 - Néolibéralisme, politiques de gouvernance et démocratie, Jacinthe Mazzocchetti (UCL) et Saskia Simon (UCL et Centre Avec)
  • 27/01 - Critique de l’idéologie managériale et de la normalisation, Bruno Frère (ULg)
  • 03/02 - Répondre à la crise écologique et sociale : points de vue de l’économie alternative, Olivier Malay (UCL)

 

10/02 - Présentation publique des travaux de l’année précédente – drink 

 

2. Société belge, pluralité et solidarité 

Comment s’est construit le système de solidarité en Belgique ? Sur quelle vision de la dignité humaine reposent les politiques sociales et comment cela se transforme-t-il? Quelles pluralités et quelles laïcités construisent nos sociétés ? Points de vue d’acteurs de terrains, de juristes et de philosophes.

 

24/03 - Séminaire exceptionnel avec Alain Deneault (Université de Montréal/Centre Philosophie de Paris) "Les économies versus l’économisme : approche philologique sur les acceptions du terme économie"  - organisé par le Centre Avec, séance ouverte aux anciens

31/03 - Séance sur la méthode ethnographique en vue du travail final  

 

3. Approche clinique du travail

Quelles sont les formes de souffrance au travail aujourd’hui ? Comment la sociologie clinique aborde-t-elle ces souffrances ? Quelles solutions sont envisagées ? Discussions avec des académiques et gestionnaires d’équipes.

 

4. Transformations globales et (in)égalités

Quelles sont les grandes inégalités qui traversent nos sociétés ? Comment se sont-elles construites et comment sont-elles vécues au quotidien ? Perspectives anthropologiques et politiques sur le genre, les migrations, les ghettos urbains et les inégalités numériques.

  • 19/05 - Racisme anti-Noirs – Mireille-Tsheusi Robert (BePax)
  • 02/06 - Migrations, ghettos urbains et souffrance sociale II, Jacinthe Mazzocchetti (UCL)
  • 09/06 - Inégalités numériques - Olivier Servais (UCL)
  • 16/06 - Migrations, mouvements : points de vue des acteurs, Pierre-Joseph Laurent (UCL)
  • 23/06 - Séance méthodologique - travail en sous-groupe en vue du travail final

 

08/09 - Séance de reprise : méthodologie et écriture ethnographique en vue du travail final 

 

5. Approche politique de l’engagement et du travail 

Comment agir autant par son positionnement personnel que par son travail ? Comment participer sans s’épuiser dans une participation vaine ? Quels mouvements de transformation sociale émergent aujourd’hui ? Points de vue engagés et réflexifs.

 

6. Utopies, bricolages et transitions

Quelles ruses et adaptations peuvent être envisagées au niveau personnel et collectif ?  Quelles sont les bifurcations observées chez les individus et dans les collectifs aujourd’hui aux niveaux professionnels et personnels ? Quels soutiens et quelles structures existent pour les accompagner ? Discussion avec des socio-anthropologues et des acteurs de terrains accompagnant les transitions.

 

7. Ateliers pratiques d’ethnographie et accompagnement du travail final

  • 08/12 - Ecrire. Séance en sous-groupe (1ere partie) 
  • 15/12 - Ecrire. Séance en sous-groupe (2eme partie)

 

  • 05/01/2018 - Dépôt du travail 
  • 09/02/2018 - Défense devant le jury (comité de pilotage)
  • 16/02/2018 - Présentation publique des travaux devant les promotions 2017 et 2018 

 

Orientations pédagogiques de la formation :

La formation croise plusieurs apports pédagogiques et méthodologiques : 

-Les méthodes ethnographiques. Elles sont utilisées en vue du travail de fin de certificat qui doit être ancré empiriquement. Les participants sont initiés aux principes de l’observation participante et à l’écriture ethnographique lors d’ateliers spécifiques et encadrés dans leurs prises de notes et leurs écrits.

-La pédagogie active d’orientation ignacienne.  Cet apport se traduit par l’importance accordée à la relecture des expériences professionnelles et de l’apprentissage en cours, par l’ancrage de la formation dans le vécu personnel, par l’attention aux évolutions personnelles et par l’accompagnement individuel de travaux.

-Des pratiques créatives.  Lors des séances de mises en commun, une large place est accordée aux pratiques d’intelligence collective et à l’utilisation des outils créatifs pour faciliter la discussion et l’expression du vécu des participants.

L'ensemble des séances sont coordonnées par Emmanuelle Piccoli et Saskia Simon. Détentrices d'un doctorat en anthropologie, Emmanuelle et Saskia travaillent à la fois dans le milieu académique classique (recherche et/ou enseignement) et dans le secteur de l'éducation permanente. Elles coordonnent ici les interventions, sont présentes à l'ensemble des séances et accompagent les participants dans leur travail d'écriture. 

 

L’évaluation :

A la fin de la formation, chaque participant élabore un écrit personnel rigoureux, empiriquement fondé, qui croise observations de terrain et éléments théoriques, sur un thème choisi par lui, et qui concrétise la construction de sa pensée propre et de ses pistes d’action. Il est accompagné dans sa réflexion par une promotrice. Le travail sera tout d’abord présenté devant le comité académique afin d’évaluer les acquis de la formation et ensuite présenté aux autres participants.
Le dépôt du travail aura lieu en janvier 2018 et la présentation des résultats en février 2018. 

 

 


"Un éclairage avisé et critique sur l’état du monde et le fonctionnement de la société en général ; un autre regard à l’opposé du courant néolibéral qui affecte la société toute entière. Le Certificat, ce sont des exposés et des analyses qui interrogent la société, ce sont des positionnements et des valeurs humanistes : justice sociale, rejet de l’exclusion ; défense des plus faibles ; entraide et solidarité ; recherche du bien commun ; protection de la planète, etc. ; ce sont aussi des échanges de vue et des débats entre des personnes qui ont envie de vivre dans un monde meilleur et qui sont engagés dans cette voie . En définitive, un bel ensemble qui nourrit à la fois l’intellect et l’âme."
Bernard

 

 

Notre trimestriel

Dossier : Innover pour la transition : la voie des coopératives

Inscrivez-vous à la newsletter

Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez périodiquement nos actualités