Fatwa, un film de Mahmoud Ben Mahmoud

Ce film, c’est l’histoire de Brahim, qui vient de France pour enterrer son jeune fils Marouane en Tunisie. Coûte que coûte, ce père meurtri va chercher à comprendre, à reconstruire les derniers mois, les derniers jours, les derniers instants de la vie de son fils. Mais cette histoire, c’est aussi celle de trois visions opposées de l’islam. D’une part, celle d’un islam modéré, celui de Brahim. Celle d’un islam rigoureusement laïc pour son ex-femme, la mère de Marouane. Et enfin, celle de l’obscurantisme porté au grand jour par le salafisme et dont les discours de propagande sont diffusés dans les mosquées, sur internet via les réseaux sociaux.

Réalisé avec audace par le réalisateur Mahmoud Ben Mahmoud, ce film met en scène une réalité parfois sous-estimée mais bien présente en Tunisie. Celle de l’impact mortifère de l’idéologie radicale que véhicule le salafisme et qui atteint la jeunesse, plus affable et en recherche d’idéal. Confronté aussi à cette volonté d’anéantir toute concurrence dans la lecture et l’interprétation des textes coraniques, l’islam modéré illustré par Brahim, nous montre que la liberté n’est jamais acquise et qu’il faut encore aujourd’hui en Tunisie, lutter pour la préserver.

Ce long-métrage nous parait incontournable pour quiconque s’intéresse à l’islam de notre époque et en Tunisie plus précisément. La réalité à laquelle le spectateur est confrontée et qui lui était jusqu’à présent inconnue, le percute de plein fouet. Impossible de ne pas s’attacher à Brahim, ni à son ex-femme qui luttent pour comprendre et dénoncent l’ignorance et l’instrumentalisation de cette religion.

Notre trimestriel

Dossier : L'eau. Pourquoi elle ne coule pas de source.

Nos évènements

Inscrivez-vous à la newsletter

Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez périodiquement nos actualités