Les nouvelles du Centre Avec

Groupe de travail "Politique et bien commun"

Les mois qui viennent seront marqués du sceau de la politique. En peu de temps, toutes nos assemblées représentatives vont en effet être renouvelées. Le climat de campagne risque d’être permanent. Il sera question de programme, d’alliances et de projets. Mais aussi de « punchlines », de trahisons et de coups bas. 

Comment comprendre ces mécanismes et décoder ces événements ? Comment poser un regard critique et ajusté sur la scène publique ? Comment ne pas voir la politique comme un seul lieu d‘affrontements ? Surtout, comment concilier la politique avec la recherche du bien commun ?

Le Centre Avec vous propose un processus de réflexion, de rencontre et d’échange sur ces questions. En six soirées, en petit groupe, nous serons amenés à réfléchir au sens profond du politique, à évaluer les programmes à l’aune du bien commun, à nous forger une propre opinion sur les partis et les candidats, à découvrir les outils que l’Eglise met à disposition pour réfléchir à ces questions. Et à repenser nos engagements.

La méthodologie adoptée mêlera brefs exposés théoriques, témoignages de personnalités engagées, partages d’expérience, lecture et exercices pratiques.

Infos et inscriptions : vdelcorps@centreavec.be – 0472 67 66 11

Dates et horaires : d'octobre 2018 à février 2019. Première date : 9 octobre. Horaires : 18h30-21h.

 

Notre trimestriel

Dossier : Chrétiens et Musulmans - Les défis d'une cohabitation

Nos évènements

  • Appelés à la conversion écologique

    Une lecture de Laudato Si’, les 20 octobre, 10 et 24 novembre 2018 de 9h30 à 12h30

    20 Octobre 2018

    9h30-12h30

    Trouver/retrouver une relation juste avec notre environnement, en apprécier le sens, réfléchir sur notre style de vie et sur nos idéaux ainsi que sur nos engagements.

  • Les ‘family units’ - Atelier à RiveEspérance

    Animé par Baudouin Van Overstraeten.

    3 Novembre 2018

    14h00 - 15h30

    L’unité de la famille est un droit fondamental; et les familles avec enfants mineurs ne devraient jamais être détenues, car la vie familiale n’est pas possible en détention. Et pourtant le gouvernement belge vient d’ouvrir près de l’aéroport de Bruxelles des « maisons familiales » pour y enfermer des familles migrantes en vue de leur éloignement. Une campagne citoyenne vise à sensibiliser sur la primauté de l’intérêt de l’enfant, dont la place n’est jamais en détention, pas même en raison du statut migratoire de ses parents.

Inscrivez-vous à la newsletter

Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez périodiquement nos actualités