Qui sommes-nous ?

Le Centre Avec est un centre d’analyse sociale, fondé et soutenu par les jésuites, actif dans le champ de l’éducation permanente.

Nous tentons d’éveiller à une prise de conscience des questions clés qui se posent aujourd’hui dans la société, tant au niveau local que global, développer une analyse critique de ces situations et de promouvoir un engagement responsable.

Nos champs d’études sont l’écologie, l’interculturalité, la citoyenneté et la gouvernance démocratique. Nous abordons ces quatre thématiques comme enjeux de justice sociale et comme questions spirituelles et de sens. Notre travail d’étude et d’animation est inspiré par la défense des valeurs de solidarité, d’égalité, de respect des autres, de soin pour l’environnement, de souci du bien commun.

Nous éditons également En Question, revue trimestrielle de sens et d’engagement. En Question éclaire les questions d’actualité et les problèmes de société avec le recul d’une analyse de temps long. 

Depuis 2015, nous organisons, avec les Universités de Namur et de Louvain-la-Neuve, un certificat en analyse social et développement d'alternative en contexte socio-professionnel (ASDAP).

Une bibliothèque de réflexion sociale (plus de 15.000 ouvrages, environ 150 périodiques) est accessible sur rendez-vous. 

Notre trimestriel

Dossier : Chrétiens et Musulmans - Les défis d'une cohabitation

Nos évènements

  • Appelés à la conversion écologique

    Une lecture de Laudato Si’, les 20 octobre, 10 et 24 novembre 2018 de 9h30 à 12h30

    20 Octobre 2018

    9h30-12h30

    Trouver/retrouver une relation juste avec notre environnement, en apprécier le sens, réfléchir sur notre style de vie et sur nos idéaux ainsi que sur nos engagements.

  • Les ‘family units’ - Atelier à RiveEspérance

    Animé par Baudouin Van Overstraeten.

    3 Novembre 2018

    14h00 - 15h30

    L’unité de la famille est un droit fondamental; et les familles avec enfants mineurs ne devraient jamais être détenues, car la vie familiale n’est pas possible en détention. Et pourtant le gouvernement belge vient d’ouvrir près de l’aéroport de Bruxelles des « maisons familiales » pour y enfermer des familles migrantes en vue de leur éloignement. Une campagne citoyenne vise à sensibiliser sur la primauté de l’intérêt de l’enfant, dont la place n’est jamais en détention, pas même en raison du statut migratoire de ses parents.

Inscrivez-vous à la newsletter

Laissez-nous votre adresse e-mail et recevez périodiquement nos actualités