Echos Jésuites - Le 18 janvier 2019

Précarité et quête de sens

Le Centre Avec, centre d’analyse sociale de la Compagnie à Bruxelles, a attiré récemment l’attention des lecteurs de sa revue En Question sur les questions de sens et de spiritualité lorsque l’on vit ou travaille aux marges de la société. Il nous invite à poser un regard neuf. A ne pas voir seulement les souffrances du quotidien difficile, mais aussi les pépites que nous donne la solidarité.

crédit : Riccardo Annandale – Unsplash


La maladie, la perte d’un emploi, le départ d’un proche… Chacun de nous a déjà vécu ces expériences de fragilité. Et tout le monde a déjà pu s’apercevoir à quel point elles pouvaient ébranler les références. Voire bouleverser les repères de l’existence.

Etre considéré, c’est plus important…

Pour certains, la fragilité est permanente . Pensons aux personnes vivant dans la rue, aux prisonniers, aux prostituées… Se lever le matin ? A quoi bon ! Trouver du sens ? Pas toujours évident ! La pauvreté est leur peine.  A laquelle, bien souvent, vient se greffer une seconde : le sentiment de culpabilité – que peut faire naitre le regard des autres. La société et ses membres ne considèrent-ils pas souvent les pauvres comme vaguement responsables de leur situation ? Au fond, ne l’ont-ils quand même pas un peu cherché ? Pire : ne seraient-ils pas finalement des profiteurs du système ? Changer de regard. Les personnes vivant dans la pauvreté ont faim de nourriture et aspirent à se vêtir, bien sûr. Mais elles désirent aussi être reconnues[…]

lire l'article télécharger le pdf