En Question n°141

POUR QUOI TRAVAILLONS-NOUS ?

Achetez ce numéro

De tout temps, l’humain a façonné le monde par son travail. C’est sa manière de subvenir à ses besoins, de s’épanouir, mais aussi de contribuer à la société, d’être au monde. Pourtant, plus de 200 millions de personnes seraient actuellement sans emploi dans le monde. À la problématique du chômage, s’ajoutent aussi celles de la pénibilité du travail, des discriminations à l’embauche, des exploitations par le travail et de l’épuisement professionnel (burn-out). Dans un contexte de crise écologique et de pandémie du Covid, de plus en plus de personnes, en particulier chez les jeunes, remettent en cause les emplois qui dégradent la nature, la société et la dignité humaine. Pour son numéro estival, En Question se met en quête de sens et de dignité au travail. Pour quoi travaillons-nous ? Et comment rendre le travail plus juste, décent et durable ?

edito

Avec les autres | Pour la justice et le bien commun

équipe du Centre Avec

La vie est faite de rencontres. Certaines nous blessent, d’autres nous élèvent. Certaines nous enferment, d’autres nous exaltent. Certaines sont éphémères, d’autres sont éternelles. Toutes nous influencent, d’une quelconque manière. Jean Marie Faux – prêtre jésuite, militant pour la justice sociale, fondateur du Centre Avec, notre compagnon et ami – fait partie de ces personnes qui marquent profondément, les autres, les équipes, les institutions, le monde. Nous lui dédions ce numéro d’En Question, lui qui, humble et infatigable, a œuvré jusqu’à ses 98 ans à prendre soin des autres, à défendre les précarisés et les étrangers, à construire un monde juste et fraternel.

Travailler, nous a montré Jean Marie, c’est être pleinement présent, « au cœur du monde ». « J’ai trois saints patrons : s’indigner, s’informer et s’impliquer », disait-il. C’est aussi veiller, avec attention et soin, à ce que chacune et chacun puisse trouver sa juste place dans la société. D’où son combat pour la dignité et les droits des étrangers, y compris le droit de vote, contre le racisme et les discriminations. Pensons aussi à celles et ceux qui ne peuvent trouver un emploi décent. C’est enfin, écrivait-il, « ne pas détourner les personnes de leur fraternité humaine et de leur responsabilité terrestre ». Pensons aux entreprises qui polluent, mettant ainsi à mal les conditions mêmes de notre vie sur terre, aux bullshit jobs de David Graeber – ces tâches inutiles, superficielles et vides de sens, qui anesthésient la personne humaine –, ou encore, aux salaires et conditions de travail indignes, qui asservissent.

Travailler, nous a montré Jean Marie, c’est faire, œuvrer, s’engager, avec les autres, et en particulier les plus démunis, pour la justice sociale et le bien commun. Cette voie de l’engagement n’est pas une route toute tracée, c’est un chemin de traverse, où différents sentiers sont ouverts. La vie de Jean Marie, aux multiples facettes, nous en témoigne. Toutes et tous, là où nous sommes ancrés, sommes appelés à illuminer le monde, à cultiver notre esprit de service, à questionner le sens de nos actions, à chercher nos manières de construire, ensemble, un monde où chacune et chacun a sa place et peut mener une vie bonne, un monde dont la loi est l’amour mutuel.

Les nouveaux visages du taylorisme

Danièle Linhart

Comment s’y prendre pour que les travailleurs, dans leurs activités, ne puissent pas imposer leurs valeurs et points de vue, lorsque ces derniers entrent en contradiction avec la profitabilité capitaliste de leur travail ? Depuis plus d’un siècle, les entrepreneurs sont confrontés à ce défi, dans le cadre de la rationalité économique capitaliste.

DISCUSSION CROISéE SUR LE SENS DU TRAVAIL

Simon-Pierre de Montpellier

Le travail structure la vie économique et sociale des êtres humains. De nombreuses questions se posent quant à sa juste place, son rôle et son organisation dans notre société. Alors qu’une tendance néolibérale du management voudrait nous faire croire que le travail n’est qu’une entreprise purement individuelle, qui répond uniquement à des impératifs marchands, il est plus que temps de resocialiser et repolitiser le travail. La question du sens du travail ne se réduit pas à une introspection personnelle, c’est aussi un enjeu social, politique et culturel, qu’il nous faut donc réapprendre à traiter collectivement.

La dignité par l’emploi : Territoires Zéro Chômeur

Jean Tonglet

Italie, 1956 : Danilo Dolci, pédagogue, activiste, lance en Sicile la « grève à l’envers » : il conduit un groupe d’ouvriers sans emploi pour travailler dans la ‘Trazzera vecchia’, une route laissée à l’abandon près de Partinico.  Son action se fonde sur l’article 1 de la Constitution de la République italienne, selon lequel « L’Italie est une République démocratique, fondée sur le travail » et l’article 4 qui précise : « la République reconnaît le droit de tous les citoyens à travailler et favorise les conditions qui rendent ce droit effectif ».

Repenser le lien entre travail, éthique et spiritualité ?

Sophie Izoard-Allaux

Les relations entre travail et vie spirituelle sont marquées par un soupçon immédiat, notamment dans le contexte économique européen. Dans l’esprit de certains, notamment du législateur comme du juge, les affaires et la foi sont deux domaines séparés.

Session LEAD

Camille Chambriard

Thème de la Session LEAD 2022, « Idéalise et Réalise » met en évidence la question présente dans les esprits de beaucoup, et plus particulièrement chez les jeunes, au début de leur vie professionnelle : Comment vivre de mes idéaux ? Comment trouver du sens dans mon quotidien et dans mon travail ? Comment vivre concrètement de mes valeurs ?

Xavier Muller : Travailler à bâtir une société meilleur

Simon-Pierre de Montpellier

Xavier Muller est philosophe de formation. Pendant la plus grande partie de sa vie professionnelle, il a été enseignant, donnant des cours, des formations et des conférences à des publics très divers : dans l’enseignement secondaire, en école supérieure, à des jeunes universitaires, à des adultes. Ses domaines de prédilection sont la philosophie politique et la philosophie de l’économie.

Job&Sense

Victoria De Bauw

Job&Sense est une jeune ASBL créée en mars 2021 qui a pour but de faciliter les transitions professionnelles en Belgique. Elle s’adresse à toute personne qui se pose des questions sur sa vie professionnelle, qui doit se reconvertir ou qui est en perte de sens.

Le travail a-t-il un sens ?

Ignace Berten

Quelle place a ou devrait avoir le travail pour la personne humaine, qui en est le sujet, ainsi que pour la société ? Afin de rencontrer cette question, quelques précisions sont nécessaires concernant l’utilisation du mot travail. Une limitation : nous parlons ici du travail dans la société européenne. D’autres approches sont nécessaires en ce qui concerne le travail dans les autres continents.